Laos

Home / Pays SUN / Laos

Le 25 avril 2011, le Laos a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre d’engagement du ministre de la Santé. À cette date, le Laos avait en place une Stratégie et un Plan d’action national pour la nutrition (2010 – 2015) qui mettait la priorité sur les actions immédiates pour 2015 au titre des efforts à consentir pour assurer la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Un processus de table ronde était également en vigueur avec des groupes de travail élargis du secteur, servant de plate-forme appropriée pour les activités interministérielles de coopération sur la sécurité alimentaire et la nutrition.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
79% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
46% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
69% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
58% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
63% 2017

TOTAL

Lisez d’autre articles sur le sujet
Découvrez d’autres études de cas nationales

Situation nutritionnelle

43.8%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

6.4%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

2%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

39.7%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

39.7%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

14.1%

Adolescent Overweight Male

10.9%

Adolescent Overweight Female

19.5%

Adult Overweight Male

21.9%

Adult Overweight Female

3.9%

Adult Obesity Male

7%

Adult Obesity Female

Objectifs stratégiques

Le gouvernement continue, par l’intermédiaire du Comité national de la nutrition, de coordonner et de mobiliser les parties prenantes de la nutrition lors d’événements de haut niveau et de réunions périodiques, telles que le deuxième Forum national de la nutrition en novembre 2016. Des comités provinciaux de la nutrition ont été mis en place dans 14 provinces, ainsi que des secrétariats des comités provinciaux de la nutrition pour 13 d’entre elles. Un Groupe de travail a été mis sur pied, conjointement avec le PAM, l’Union européenne, Population Services International et Save the Children, pour soutenir le lancement du réseau du secteur privé SUN du Laos. En octobre 2016, un événement préparatoire au lancement a été organisé par la délégation de l’UE au Laos.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le premier Forum national sur la nutrition de 2015 a servi d’espace politique important pour intensifier les interventions contre la malnutrition en mobilisant des constituantes clés du gouvernement, des dirigeants provinciaux et des partenaires au développement. Les structures de coordination de la nutrition mises en place au niveau national sont actuellement rendues formelles au niveau infranational. Les mécanismes de planification et de communication avec l’équipe multisectorielle de base et les groupes de travail techniques ont été renforcés par des plans de travail et des rapports annuels et trimestriels.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Fondé en juillet 2013, le Comité national de la nutrition (NNC) est la plate-forme multi-sectorielle (MSP) en République démocratique populaire lao. Ce comité est dirigé par le vice-Premier ministre, ce qui témoigne de l’engagement de haut niveau à l’amélioration de la nutrition pour le peuple de la République démocratique populaire lao. Le comité rassemble des représentants de quatre ministères, des secteurs, des départements et d’organismes ; il est appuyé par un secrétariat fonctionnel abrité par le département de la promotion de la santé et de l’hygiène au ministère de la Santé.
Il se réunit tous les trimestres sous l’égide de l’équipe dirigée par le gouvernement et le Groupe de travail technique national de sécurité alimentaire et nutritionnelle. Les réunions visent à assurer la coordination et la collaboration efficace pour l’alimentation et la nutrition au niveau national. Au niveau décentralisé : trois comités provinciaux et six comités de district pour la nutrition ont été mis en place. La République démocratique populaire lao vise à étendre le mécanisme de la MSP à d’autres provinces et districts pour améliorer la coordination des programmes de nutrition à tous les niveaux, en vue d’atteindre les populations les plus vulnérables.

Le Groupe de partenaires de développement (DP) pour la nutrition englobe près de 28 représentants des Nations Unies (ONU), les organismes donateurs et les organisations de la société civile. L’UNICEF et l’Union européenne sont les coorganisateurs du Groupe de partenaires de développement pour la nutrition. L’Alliance de la société civile Mouvement SUN au Laos est un membre actif de longue date de la MSP.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

En 2016, le Ministère de la planification et des investissements, avec le soutien du PAM, a effectué une révision stratégique de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Laos, au moyen d’une consultation sur les questions stratégiques prioritaires pour parvenir aux Objectifs de développement durable. Un groupe de travail dirigé par le gouvernement et un groupe de rédaction des décrets ont été mis sur pied, afin qu’ils travaillent au renforcement du Code de commercialisation des substituts du lait maternel, avec le soutien de l’UNICEF, l’initiative Alive & Thrive et Save the Children. Avec l’appui des partenaires de développement, le secrétariat du Comité national de la nutrition est en train d’élaborer un Plan multisectoriel d’action stratégique de communication pour les changements sociaux et la modification des comportements.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
En décembre 2015, la Stratégie nationale de nutrition pour 2025 et le Plan d’action 2016 – 2020 ont été lancés, à la suite d’une série de consultations menées depuis neuf mois entre les secteurs et les parties prenantes clés. Le gouvernement, avec les apports des partenaires, élabore actuellement un cadre stratégique et un plan d’action multisectoriels sur la communication pour le changement social et de comportement pour mettre en pratique les composantes du plaidoyer et de changement de comportement de la Stratégie nationale de nutrition pour 2025 et du Plan d’action 2016 – 2020.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

La programmation de la nutrition est régie par deux documents de politique : la Stratégie et le plan d’action national de la nutrition 2010-2015 (NNS-PA 2015) et la Politique nationale de nutrition.
La stratégie actuelle expirant en 2015, les parties prenantes élaborent actuellement la Stratégie nationale de nutrition2025 et le Plan d’action 2020 (NNS-PA 2025). La composante de la stratégie est en cours d’élaboration pour donner la priorité à la nutrition en utilisant une approche de programmation convergente. Elle est basée sur les leçons tirées d’une initiative pilote lancée dans trois provinces et six districts cibles. Le plan d’action de la composante de la NNS-PA 2025 se termine en 2020; il sera élaboré en ligne avec le Plan quinquennal national de développement socio-économique VIII qui se termine en 2020.

Il existe d’autres politiques et stratégies en place qui sont pertinentes pour la nutrition, notamment:

  • la Stratégie d’agriculture et de développement rural 2015 – 2025
  • la Stratégie de santé maternelle, du nouveau-né et de l’enfant 2016 – 2025, et
  • la stratégie d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

Des efforts ont été réalisés concernant une gamme de politiques et d’instruments juridiques communautaires, tels que le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel, la législation sur la protection de la maternité, les lignes directrices ANJE et les lignes directrices de sensibilisation intégrée et de supplémentation en multi-micronutriments. Les exigences juridiques et politiques pour un enrichissement à grande échelle des aliments sont à l’étude.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

En novembre 2016, une cartographie des actions et des parties prenantes de la nutrition a été entreprise afin de mettre à jour les données de la cartographie de 2015 et d’évaluer la situation actuelle relative à la mise en œuvre des 22 interventions prioritaires du Plan national d’action pour la nutrition 2016 – 2020. Deux nouveaux systèmes sont en cours de mise en œuvre, l’un de gestion en ligne de l’iodation du sel, l’autre offrant un serveur vocal interactif pour la sensibilisation sur les questions de santé. Des formats de rapports sont actuellement élaborés, afin que secteurs et provinces puissent faire état de leurs avancements dans la mise en œuvre du Plan national d’action pour la nutrition. L’examen des progrès obtenus ainsi que les rapports d’étape font désormais partie intégrante des pro-grammes des réunions du secrétariat du Comité national de la nutrition et du Forum national annuel sur la nutrition.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
En 2015 – 2016, la cartographie des parties prenantes de la nutrition et de leurs interventions a été réalisée, permettant l’examen des 22 interventions prioritaires de la Stratégie nationale de nutrition et du Plan d’action. La démarche convergente et multisectorielle de la nutrition a été testée en tant que projet pilote dans trois provinces ciblées (six districts cibles) avec des plans multisectoriels élaborés au niveau sousnational. L’Union européenne soutient la mise en place d’une plateforme nationale d’information sur la nutrition visant à regrouper les données existantes provenant des secteurs concernés par la nutrition.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

La nouvelle NNS-PA 2025 qui sert de Cadre commun de résultats (CCR) sera le document de référence clé sur la politique et la programmation de la nutrition. Tous les groupes de parties prenantes impliqués dans le Comité national de la nutrition ont confirmé leur engagement à contribuer à son développement. La NNS-PA 2025 sera finalisée d’ici la fin de 2015 avec une matrice logique, un plan d’action construit autour de la matrice et plan de suivi et d’évaluation. Des groupes de travail dédiés ont été créés pour soutenir le développement de trois secteurs principaux: la santé et l’eau, l’assainissement et l’hygiène; l’éducation; et l’agriculture. Les groupes de travail soutiendront également l’intégration du CCR dans les plans sectoriels pertinents avec des objectifs et des cibles contribuant à la nutrition.
La nutrition a été intégrée dans la planification sectorielle pour la santé, l’éducation et l’agriculture. Ces secteurs sont en train de préparer leurs plans sectoriels quinquennaux pour 2016 – 2020 et en raison de la nature multi-sectorielle de l’approche convergente, les partenaires ont convenu d’un système de suivi commun développé avec des outils utilisés par le Fonds pour les Objectif du millénaire pour le développement et les unités de programmes de suivi conjoint des Nations unies.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Diverses bases de données contenant des informations sur les financements et le détail des dépenses des programmes liés à la nutrition sont désormais disponibles au Ministère de la planification et dans les ministères de tutelle, aussi bien pour les sources extérieures que nationales. La réalisation du suivi, de la compilation et de l’analyse des données financières est un défi qui persiste et qu’il faudra encore relever. Des efforts sont déployés pour renforcer la cartographie annuelle du financement de la nutrition et pour l’institutionnaliser. L’objectif de la prochaine cartographie sera de poursuivre les examens des dépenses existants et d’élargir le champ, afin d’intégrer les contributions du secteur privé.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Les interventions prioritaires du Plan d’action national sur la nutrition 2016  –  2020 sont chiffrées. La cartographie annuelle du financement de la nutrition permet de mieux comprendre les ressources allouées aux interventions nutritionnelles prioritaires et d’évaluer les lacunes actuelles en matière de financement. Elle est utilisée à des fins de plaidoyer, pour assurer un financement plus ciblé de la nutrition. Des bases de données contenant des informations sur le financement et les dépenses internes et externes existants au sein des ministères. L’allocation budgétaire nationale a augmenté pour certaines des interventions prioritaires en matière de nutrition.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le chiffrage préliminaire et l’analyse coût-bénéfice ainsi que la modélisation de la NNS-PA 2015 ont été réalisés en 2013 par l’ONU et inclus dans les recommandations sur le développement de la NNS-PA 2025. Le chiffrage des interventions de santé dans le cadre du développement de la NNS-PA 2025 est actuellement soutenu par MQSUN (Maximiser la qualité du cadre des programmes de renforcement de la nutrition).
Le chiffrage détaillé des interventions de santé du plan d’action opérationnel (NNSPA 2025) et le renforcement des capacités du personnel local en charge du chiffrage de cet élément sera soutenu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le suivi et la comptabilisation des financements de la nutrition sont une haute priorité pour le Laos, et les partenaires qui y travaillent se sont engagés à fournir un soutien pour trouver des solutions qui conviennent le mieux à la situation du pays.

Le ministère de la Santé a commis une allocation de 340 000 dollars US pour l’achat de fournitures de nutrition en 2015. Tous les principaux donateurs ont annoncé des engagements financiers sur la nutrition et les ressources seront mises à disposition suite à la finalisation de la NNS-PA 2025.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

Chandavone PHOXAY
Deputy Director General, Hygiene-Health Promotion

Coordinateur des donateurs

  • Union européenne