SUN Newsletter

24ème réunion du réseau des Pays SUN

Home / Pays SUN / Téléconférences du réseau des pays SUN / 24ème réunion du réseau des Pays SUN
Téléchargez le résumé entier

Download the full summary English | Français | Español

La 24e réunion du réseau des pays SUN par conférence téléphonique a axé sa discussion thématique sur les réussites, les leçons apprises et les difficultés rencontrées dans l’alignement de multiples parties prenantes sur les priorités nationales de nutrition.

374 participants de 51 pays et et les États indiens du Mahārāshtra et d’Uttar Pradesh se sont réunis à travers 12 conférences téléphoniques du 5 au 9 septembre 2016.

7 x anglais, 4 x français et 1 x espagnol.

Les discussions étaient organisées autour de quatre axes principaux :

  1. les facteurs et les mécanismes facilitant l’alignement des parties prenantes au niveau national;
  2. les moyens d’évaluation de l’alignement;
  3. les difficultés d’alignement des parties prenantes;
  4. le soutien du Mouvement SUN aux efforts des pays en vue d’un meilleur alignement et l’utilisation des Objectifs de développement durable (ODD) pour orienter et renforcer l’alignement.

 

Le Mouvement SUN souligne l’importance de l’alignement de toutes les parties prenantes telles que les gouvernements, la société civile, le secteur privé, les organismes des Nations Unies, les donateurs et le milieu universitaire qui doivent jouer un rôle dans la lutte contre la malnutrition. La stratégie et feuille de route du Mouvement SUN 2016 – 2020 encouragent les parties prenantes à examiner la façon dont elles contribuent à la nutrition au niveau des pays et à favoriser l’alignement sur les politiques et les plans gouvernementaux ainsi que la coordination avec les autres parties prenantes. En effet, l’amélioration de l’alignement a la capacité d’optimiser la portée et la cohérence des interventions en matière de nutrition et donc d’améliorer les résultats et l’impact.

Bangladesh souligne que l’alignement est synonyme de performance, en se basant sur deux initiatives parallèles recensées et organisées pour élaborer les lignes directrices alimentaires nationales. Des pays comme le Soudan comprennent l’alignement comme le fait de s’assurer que les personnes adéquates soient chargées des tâches adéquates, et que ces soient elles-mêmes en adéquation avec les compétences -par exemple lorsqu’un ministère transfère des fonds au ministère de la Santé pour la mise en oeuvre d’interventions spécifiques à la nutrition-. D’autres pays tels que le Mali envisagent l’alignement comme le respect, la conformité et l’alignement de toutes les parties prenantes derrière des normes, des règles et des lois, par exemple en ce qui concerne la qualité des aliments et des normes d’hygiène. Le Guatemala a relevé l’importance de l’alignement des parties prenantes sur le cadre commun de résultats national pour la nutrition.