Burundi

Contexte

L’Alliance de la société civile (ASC) SUN au Burundi a été fondée en 2014 par World Vision et Concern Worldwide. La subvention du Fonds commun a servi de fonds catalyseur pour redynamiser et positionner plus durablement l’ASC comme l’un des principaux partenaires nutritionnels du pays.

À propos

  • 4 nouvelles ASC ont été créées au niveau provincial
  • 2 nouvelles ASC ont été revitalisées au niveau provincial
  • Les femmes doivent représenter 40 % des membres élus des comités des ASC provinciales

Principaux résultats et impact

L’ASC a apporté une contribution démontrable à la réduction de la malnutrition chronique au niveau infranational et national. Conformément au suivi des progrès du Mouvement SUN, l’ASC a participé à la révision du plan stratégique multisectoriel pour la nutrition et la sécurité alimentaire (PSMSAN).

La subvention du Fonds commun a permis à l’ASC d’accroître la participation active de ses membres à la révision du plan, tout en renforçant la réalisation de ses objectifs programmatiques par le biais d’un soutien technique et du renforcement des capacités. En conséquence, un plan stratégique multi-acteur et multisectoriel pour la nutrition et la sécurité alimentaire (PSMSAN II) pour le Burundi a été finalisé. L’ASC a réussi à faire inclure dans le plan des actions spécifiques liées au genre et à l’autonomisation des femmes en milieu rural.

En utilisant la subvention du Fonds commun comme source de financement catalytique, un exercice de calcul des coûts a été réalisé pour mettre en évidence les lacunes du plan en matière de financement. L’ASC a veillé à ce que les Organisations de la société civile (OSC) soient incluses dans le processus d’examen. L’ASC a mis en place des outils pour soutenir la mobilisation efficace des ressources au niveau national et international. Elle a également élaboré un programme de sensibilisation, qui a contribué à la stratégie de collecte de fonds et de durabilité.

L’ASC a contribué à la création de quatre ASC au niveau provincial et à la revitalisation de deux ASC provinciales existantes. Les ASC provinciales ont introduit l’exigence que les femmes représentent au moins 40 % des membres élus des comités. Des réunions ont eu lieu dans 16 des 18 provinces du Burundi afin d’accroître les connaissances des parties prenantes en matière de nutrition au niveau infranational, de s’engager avec les organisations de base et communautaires, y compris les OSC au niveau local, et de recueillir leur contribution aux plans et processus nationaux.

En avril 2020, avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19, l’ASC a adapté ses activités au nouveau contexte. Cela lui a permis de renforcer le soutien apporté aux ASC provinciales pour la mise à l’échelle de la nutrition au niveau provincial.

Tout au long de la période de subvention du Fonds commun, l’ASC a également contribué et participé à des événements nationaux et internationaux consacrés à la promotion de la nutrition.