Tchad

Contexte

Cinq Réseaux de la Société Civile au Tchad sont axés sur la nutrition : le réseau des Organisations de la société civile (réseau OSC), le réseau des champions de la nutrition, le réseau des parlementaires, le réseau des journalistes et le réseau des scientifiques. Ces réseaux fonctionnent ensemble au sein de la plateforme SUN.

En tant que membre fondateur du réseau d’OSC créé en 2015, l’Alliance sahélienne pour la recherche appliquée et le développement durable (ASRADD) a eu besoin d’un soutien du Fonds commun pour mobiliser toutes les parties prenantes de la société civile afin d’intensifier les activités de nutrition et d’atteindre les zones où la société civile n’avait pas encore été restructurée en un sous-réseau de nutrition.

À propos

  • 6 nouvelles ASC provinciales ont intégré la nutrition dans leurs plans de travail
  • 35 journalistes et présentateurs de radio communautaire ont été formés aux messages nutritionnels

Principaux résultats et impact

L’ASRADD a organisé la première réunion de l’Alliance de la Société Civile SUN (ASC) au Tchad, qui a rassemblé les membres des différents réseaux de la société civile de la plateforme SUN. La réunion a porté sur l’échange de connaissances et la cartographie des OSC dans six provinces.

À la suite de cette réunion, six bureaux provinciaux ont été créés sur la base de la cartographie des OSC. Afin de garantir le bon fonctionnement des nouveaux réseaux infranationaux, un soutien a été apporté en matière de gouvernance, de budgétisation, de sensibilisation et de mobilisation des ressources. Ces activités ont renforcé le sentiment d’appartenance et la participation des OSC locales à d’importants processus nationaux visant à faire progresser les objectifs de nutrition.

Le renforcement des capacités a été effectué au niveau infranational en mettant l’accent sur le changement de comportement, l’engagement accru de la communauté et l’implication des femmes leaders dans la gestion des OSC.

La subvention du Fonds commun a permis à l’ASC de se concentrer sur l’intégration de son Plan d’action intersectoriel pour la nutrition et l’alimentation (PAINA 2017-2021) dans le Plan national de développement (PND 2017-2021). Grâce au soutien systématique et coordonné fourni par le Fonds commun, les six ASC provinciales nouvellement créées ont intégré la nutrition dans leurs plans de travail.

Des plateformes visant à développer les aspects clés des ASC infranationales efficaces ont également été mises en place. Il s’agissait notamment de campagnes radiophoniques, d’un film, d’une conférence-débat, d’un atelier de renforcement des capacités pour les OSC, d’un atelier de renforcement des capacités infranationales et d’ateliers infranationaux MEAL.

Des stratégies de collecte de fonds et de promotion ont été élaborées pour chaque province afin d’établir une base solide pour les ASC infranationales, en veillant à ce qu’elles soient correctement structurées et techniquement capables de produire des résultats.

L’ASC a également pu mobiliser et former 35 journalistes et animateurs de radio communautaire qui ont contribué à la réalisation de campagnes de sensibilisation à la nutrition, notamment des spots radio et télévisés sur la malnutrition.