Côte d’Ivoire

Contexte

L’Alliance de la société civile (ASC) SUN en Côte d’Ivoire a été créée en 2017 dans le but de coordonner les activités de nutrition au niveau national.

L’une des principales préoccupations était de savoir si l’ASC serait en mesure de fonctionner de manière indépendante à l’avenir. Toutefois, grâce au soutien du Fonds commun, l’ASC a pu mettre en place un mécanisme de durabilité qui lui permettra de mobiliser des ressources financières sans aucun soutien extérieur à l’avenir.

À propos

  • Le gouvernement a impliqué l’ASC dans l’élaboration de politiques clés
  • L’ASC a organisé le renforcement des capacités en matière de collecte de fonds et de gestion de projets
  • La sensibilisation de l’ASC a permis d’obtenir 5 milliards de francs CFA pour promouvoir l’allaitement maternel
  • L’ASC a obtenu 21 000 USD de la Fondation Bill et Melinda Gates

Principaux résultats et impact

La subvention du Fonds commun a permis à l’ASC de renforcer sa présence communautaire et sa crédibilité en tant qu’alliance nationale aux yeux des différents acteurs et partenaires, notamment le gouvernement, ce dernier impliquant l’ASC dans la conception de toutes les politiques liées à la nutrition et au développement de la petite enfance.

L’ASC a également rejoint le Conseil national de la nutrition, le Conseil national de l’alimentation et du développement de la petite enfance et la Plateforme nationale de coordination du financement de la santé.

Grâce au Fonds commun, les activités de l’ASC ont suscité un grand intérêt, notamment suite à la mise en place de deux mécanismes de coordination régionale et de 40 comités de village pour aider les autorités locales à promouvoir et à faciliter les groupes de soutien à l’allaitement.

L’ASC a organisé des activités de renforcement des capacités en matière de collecte de fonds et de gestion de projets pour ses Organisations de la société civile (OSC) membres.

L’ASC a soutenu plusieurs politiques nationales, notamment une politique de fortification du riz et le Plan national multisectoriel de nutrition pour l’alimentation et le développement de la petite enfance, qui est un plan d’action national visant à lutter contre les violations du code de commercialisation des substituts du lait maternel.

Le gouvernement s’est engagé à financer jusqu’à 15 % du plan national de nutrition 2016-2021 et a réalisé une analyse budgétaire avec l’appui de l’ASC. Il a suivi les dépenses consacrées aux activités sensibles à la nutrition pour évaluer son niveau de contribution et celui de ses partenaires.

Grâce à la sensibilisation de l’ASC, la Banque africaine de développement a accordé un financement de 5 milliards de francs CFA au gouvernement pour promouvoir l’allaitement maternel dans les 31 régions du pays. L’ASC a également obtenu 21 000 USD de la Fondation Bill & Melinda Gates pour une série d’activités, notamment une journée nationale de l’allaitement maternel et la distribution de kits d’hygiène aux mères de bébés de moins de six mois.

L’ASC a mobilisé d’autres sources de financement, dont plus de 30 000 euros de l’Union européenne pour aider à développer les secteurs du manioc et des légumes.