Ghana

Contexte

Les programmes de nutrition au Ghana dépendaient largement du financement des donateurs, tandis que les responsables de la mise en œuvre des politiques nationales de nutrition n’en avaient souvent qu’une compréhension insuffisante.

L’Alliance de la société civile SUN (ASC) au Ghana avait déjà été impliquée dans le processus de planification aux niveaux national et des districts. Le soutien du Fonds commun a permis à l’ASC de devenir plus efficace dans la promotion pour l’inclusion de la nutrition dans les plans de développement des districts et d’améliorer la compréhension de la nutrition parmi les décideurs politiques infranationaux.

À propos

  • 80 champions de 20 districts cibles ont participé à un sommet national sur la nutrition
  • 100 consultations et dialogues ont été organisés avec les décideurs politiques des collectivités locales
  • Des comités de nutrition ont été mis en place dans 15 districts

Principaux résultats et impact

L’une des priorités de la subvention du Fonds commun était la décentralisation de l’ASC, conformément à l’objectif du Mouvement SUN de renforcer la capacité de collaboration multisectorielle et multipartite. Une base de données des organisations communautaires a donc été créée pour aider l’ASC à se développer au niveau infranational et pour suivre la mise en œuvre au niveau des districts.

Cette démarche s’est accompagnée d’efforts visant à renforcer les capacités des points de contact régionaux et des districts, ainsi que des organisations d’accueil, afin de garantir une compréhension adéquate de leur rôle dans l’influence de changements positifs et durables, et de la manière de collaborer efficacement.

Bien que la subvention soit axée sur le niveau infranational, l’ASC a reconnu l’importance de sensibiliser les décideurs pour que la nutrition soit une priorité au niveau ministériel et national. À cette fin, une table ronde nationale de sensibilisation de haut niveau a été organisée, à laquelle ont participé les principales parties prenantes de la nutrition, y compris des membres du parlement.

La collaboration avec les entités gouvernementales a renforcé les possibilités d’institutionnaliser les objectifs de nutrition dans le cadre des priorités gouvernementales décentralisées. La mise en œuvre s’en est trouvée renforcée, puisque des plans de développement à moyen terme ont été rédigés et validés avec l’appui de l’ASC dans 20 districts cibles.

L’ASC a également dirigé un sommet national sur la nutrition et un exercice de renforcement des capacités en 2020, au cours duquel 80 champions de 20 districts cibles se sont engagés à faire progresser les objectifs de nutrition.

Pour s’assurer que la nutrition reste une priorité élevée, 100 consultations et dialogues ont été organisés au niveau infranational avec les décideurs des gouvernements locaux. Les champions ont été soutenus pour établir des structures et des relations à long terme avec les décideurs du district. Ces structures comprennent des comités de nutrition de district, qui jouent un rôle important dans le suivi de la mise en œuvre et de la responsabilité au-delà de la durée de vie de la subvention. Des comités de nutrition ont été mis en place dans 15 districts.