Kenya

Contexte

L’Alliance de la société civile (ASC) SUN du Kenya a été officiellement lancée en 2014. L’ASC comprend 63 membres et est présente dans 38 des 47 comtés du Kenya.

Une bonne coordination interne et des relations solides avec les autres parties prenantes – y compris les ministères, les blocs économiques régionaux et l’UNICEF – sont essentielles à la réussite de la décentralisation de la stratégie et de la coordination de la nutrition par l’ASC.

La promotion et le lobbying ont été particulièrement nécessaires en raison de la disponibilité accrue de fonds publics pour les programmes de nutrition, ainsi que pour une stratégie de prévention de la malnutrition à long terme.

À propos

  • Une section jeunesse de l’ASC a été créée, rassemblant 38 groupes de jeunes
  • L’ASC a mené un vaste travail de sensibilisation par le biais de 15 champions de la nutrition
  • 10 comtés ont obtenu des engagements pour un total de 3,52 millions USD

Principaux résultats et impact

Depuis le lancement du projet de Fonds commun, l’ASC et le Réseau d’entreprises SUN au Kenya ont amélioré leur collaboration. Ils ont conjointement mis en œuvre des initiatives de sensibilisation et des exercices de renforcement des capacités pour la société civile et les entreprises privées.

Grâce au soutien du Fonds commun, l’ASC a créé une section jeunesse comprenant 38 groupes de jeunes de tout le Kenya. L’ASC a également mis en place un sous-comité de mobilisation des ressources.

En outre, l’ASC a sélectionné six des comtés les plus vulnérables du Kenya pour piloter des activités nutritionnelles infranationales. L’ASC a également fourni un soutien technique et financier pour développer six Plans d’action du comté pour la nutrition (CNAP, pour « County Nutrition Action Plans »).

L’ASC a mené des actions de sensibilisation de grande envergure par l’intermédiaire de 15 champions de la nutrition, tant au niveau national qu’au niveau des comtés, en s’engageant auprès de deux assemblées de comté et des premières dames de six comtés. Cela a permis de réaliser des progrès importants. Dix comtés ont réussi à obtenir des engagements financiers pour un total de 3,52 millions de dollars USD sur trois ans. Enfin, deux comtés cibles ont été impliqués dans des négociations visant à obtenir jusqu’à 100 000 USD chacun pour la nutrition.

L’ASC a été invitée à travailler avec le gouvernement sur les efforts de responsabilisation pour suivre les engagements régionaux et nationaux visant à intensifier la nutrition au Kenya. Au niveau infranational, l’ASC a travaillé avec le gouvernement sur la responsabilité institutionnelle en développant des outils spécifiques de suivi et d’évaluation ainsi que des outils de suivi des finances et des ressources.

La mise en œuvre des CNAP a généré des données désagrégées, qui ont été utilisées pour surveiller les principaux indicateurs nationaux de santé et de nutrition et pour informer le développement de plans de croissance intégrés spécifiques au niveau des comtés.

Grâce notamment à la présence de l’ASC dans la communauté, les parties prenantes ont amélioré la coordination locale des priorités nationales, telles que les services de santé communautaires, l’allaitement maternel sur le lieu de travail et les plans d’action en matière de nutrition.

L’ASC a répondu à l’accent mis par le Fonds commun sur la parité hommes-femmes et la création d’opportunités égales pour les femmes. Ainsi, 71 % des membres de l’ASC sont des femmes. Les femmes se sont engagées activement dans la sensibilisation, ainsi que dans l’apport et le retour d’information au gouvernement sur les questions de genre dans le développement des documents du plan de nutrition.

L’ASC a également utilisé la subvention du Fonds commun pour mieux inclure les organisations et associations de personnes souffrant d’un handicap et les organisations de jeunesse.