Namibie

Contexte

La Namibie a obtenu une subvention du Fonds commun en 2018, ce qui a permis d’embaucher du personnel spécialisé qui a ensuite travaillé à la création d’une nouvelle alliance de la société civile (ASC).

La nouvelle ASC, connue sous le nom d’Alliance pour la nutrition et la sécurité alimentaire de Namibie (NAFSAN, pour« Nutrition and Food Security Alliance of Namibia »), a été lancée en 2019 avec plus de 20 organisations membres et des personnes engagées, représentant la société civile, le monde universitaire et le secteur privé.

À propos

  • L’ASC a obtenu une représentation au Conseil national de la sécurité alimentaire et nutritionnelle
  • L’ASC a contribué à la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle

Principaux résultats et impact

Grâce à la subvention du Fonds commun, la NAFSAN a pu s’établir en 18 mois comme une institution bien coordonnée, avec un mandat et un plan de travail clairs.

Le Fonds commun a soutenu l’ASC en développement afin de la positionner en tant que partenaire de la plateforme multipartite dirigée par le gouvernement et en tant que partie prenante clé de la mise en œuvre. Cette situation, à son tour, a contribué à la légitimité de l’ASC pour d’autres financements institutionnels.

Le Fonds commun a joué un rôle de catalyseur en permettant à l’ASC de développer son identité institutionnelle et ses partenariats stratégiques. Ses succès n’auraient peut-être pas été aussi importants ou même possibles sans son équipe dévouée, qui a été financée par la subvention du Fonds commun.

Grâce à un engagement continu, la NAFSAN a obtenu une représentation permanente au Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle et au sein du système de coordination associé. Le gouvernement namibien a également demandé à la NAFSAN de jouer un rôle actif dans le soutien de la plateforme multipartite au niveau national et infranational.

L’ASC a contribué à la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle 2020-2030 et au Plan d’action pour la mise en œuvre de la nutrition 2020-2025 par le biais de plus de 10 consultations de tables rondes avec ses membres. Elle s’est également engagée et a sensibilisé les décideurs à différents niveaux, notamment 17 parlementaires de différents partis politiques.

L’ASC a obtenu 80 000 euros de la part de l’agence de développement allemande GIZ pour une période d’un an, destinés à soutenir le développement organisationnel et à faire avancer le travail sur la stratégie de durabilité de la NAFSAN.

L’ASC a également cherché à formaliser son rôle de soutien au gouvernement – par le biais d’un financement direct du gouvernement – sur la base de la mise en œuvre d’activités spécifiques dans le cadre du Plan d’action pour la mise en œuvre de la nutrition par les organisations membres de la NAFSAN.

Bien que la plupart des activités se soient déroulées au niveau national, l’ASC a donné la priorité aux régions les plus reculées de Namibie, où vivent certaines des communautés les plus marginalisées, pour les activités infranationales. Celles-ci se sont concentrées sur les groupes de femmes, les jeunes et les populations marginalisées.