Niger

Contexte

L’Alliance de la société civile (ASC) SUN au Niger, appelée le Collectif Tous Unis en faveur de la Nutrition (TUN), a été créée en 2013. Acteur clé de la société civile dans le paysage nutritionnel du Niger, le TUN représente une alliance d’Organisations de la société civile (OSC) avec des partenaires médiatiques nationaux lors de réunions internationales afin de promouvoir une meilleure nutrition.

En 2018, le Niger a adopté une Politique nationale de sécurité nutritionnelle (PNSN). Cette politique nationale vise à éliminer toutes les formes de malnutrition en mobilisant des ressources institutionnelles, humaines et financières dans de multiples secteurs. La politique et son plan d’action associé constituent le cadre unique de toutes les activités de lutte contre la malnutrition. Le TUN a été chargé de mobiliser la société civile en accord et en soutien à la politique nationale.

À propos

  • L’ASC est passée à 43 membres
  • L’ASC a contribué à l’élaboration du dossier d’investissement du GFF du Niger

Principaux résultats et impact

Le Fonds commun a soutenu le projet du TUN visant à améliorer la coordination et la collecte de fonds et à mettre en œuvre les engagements de la PNSN au niveau infranational. Une évaluation du Mouvement SUN en 2019 a mis en évidence un manque de dynamisme au sein du réseau comme un facteur limitant le renforcement de la nutrition.

Grâce au Fonds commun, l’ASC s’est développée et compte désormais 43 organisations et associations membres, dont un groupe de jeunes champions de la nutrition, qui a été reconnu comme un partenaire important pour la mise en œuvre de la nutrition.

Le TUN a établi deux des huit réseaux régionaux, parallèlement à la décentralisation politique en cours au Niger. Les deux régions de Maradi et de Zinder présentent la plus forte prévalence de malnutrition aiguë au Niger mais accueillent également des réfugiés du Mali et du Nigeria voisins.

Le TUN est également directement impliqué dans la traduction de la politique nationale dans le prochain cycle de plans de développement régionaux avec les décideurs régionaux.

L’ASC a renforcé ses partenariats avec des journalistes et des militants, a développé ses propres capacités en matière de suivi budgétaire et de sensibilisation – en collaboration avec Action contre la faim – et a commencé à voir les premiers résultats de ses activités de sensibilisation en tant que membre du comité directeur technique national de la PNSN.

L’ASC a également surveillé et insisté pour que le gouvernement respecte son engagement de financer 15 % de la PNSN.

L’ASC a participé à l’élaboration du dossier d’investissement de la Mécanisme de financement mondiale (GFF, pour « Global Financing Facility ») du Niger, dans lequel la nutrition est une priorité explicite.