Nigeria

Contexte

L’Alliance de la société civile (ASC) SUN du Nigéria, connue sous le nom de Société civile pour le renforcement de la nutrition au Nigéria (CS-SUNN, pour « Civil Society Scaling Up Nutrition in Nigeria »), a été créée en 2013. L’ASC comprend plus de 100 organisations membres enregistrées, réparties dans les six zones géopolitiques du Nigeria. Elle est également présente dans 25 des 36 États du pays, par le biais de 21 chapitres d’État et de 4 groupes de travail locaux.

L’une des principales raisons de la demande de subvention au titre du Fonds commun était de permettre à la CS-SUNN d’opérer des changements systémiques en créant des sections infranationales dans quatre États (Rivers, Kwara, Imo et Oyo) et en renforçant les alliances existantes à Gombe et dans le territoire de la capitale fédérale, où la malnutrition est très répandue.

À propos

  • 22 champions et influenceurs ont parlé de nutrition dans des forums de prise de décision
  • 6 dossiers de sensibilisation sur les questions de nutrition ont été présentés lors de forums politiques

Principaux résultats et impact

Le gouvernement a élaboré la Politique nationale sur l’alimentation et la nutrition (NPFN, pour « National Policy on Food and Nutrition ») 2016-2025 et son plan stratégique. La CS-SUNN et d’autres partenaires ont joué un rôle clé dans la promotion du développement et de la mise en œuvre de la NPFN au niveau infranational. Avec le soutien du Fonds commun, l’ASC a veillé à ce que la NPFN et le plan nutritionnel multisectoriel évalué soient adoptés par trois États.

La CS-SUNN a organisé plusieurs tables rondes avec les parties prenantes locales afin de promouvoir la planification et la mise en œuvre d’une nutrition multisectorielle. Des activités de sensibilisation ont été organisées, avec une couverture médiatique au niveau infranational, afin de générer une couverture plus large au niveau communautaire.

La sensibilisation de la CS-SUNN s’est principalement concentrée sur la mobilisation des ressources financières et l’augmentation des ressources pour la nutrition provenant de sources intérieures et extérieures. Des actions de sensibilisation fondées sur des données probantes ont abouti au versement d’une contrepartie gouvernementale de 50 millions de nairas (environ 130 000 USD) pour l’achat d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi dans l’État de Gombe.

Le Fonds commun a joué un rôle de catalyseur en permettant à l’ASC de promouvoir la mobilisation des ressources ; 22 champions et influenceurs ont parlé de nutrition dans les principaux forums de prise de décision. Six dossiers de sensibilisation sur les questions de nutrition ont été présentés lors de forums politiques.

La CS-SUNN a une stratégie de durabilité et une stratégie claire de mobilisation des ressources. Elle réussit à trouver des financements, elle a des membres stables et elle organise régulièrement des réunions avec ses membres et d’autres partenaires du secteur de la nutrition.

Afin d’impliquer les représentants de la communauté dans les processus décisionnels, l’ASC a mis en œuvre des activités liées à l’intégration de la dimension de genre, en se concentrant sur les adolescents et en atteignant les personnes les plus éloignées. Les plans de nutrition comprenaient des déclarations donnant la priorité aux femmes dans les activités de renforcement des capacités, impliquant des groupes de femmes au niveau de la communauté et de l’État, et donnant la priorité à l’éducation nutritionnelle des adolescents dans les écoles.