Pérou

Contexte

L’Alliance de la société civile (ASC) SUN au Pérou, connue sous le nom d’Initiative contre la malnutrition infantile (IDI), a été lancée en 2006 afin de promouvoir des politiques et des actions publiques visant à réduire la malnutrition et l’anémie infantiles.

En janvier 2019, les autorités régionales nouvellement élues ont pris leurs fonctions pour la période 2019-2022, avec pour défi de tenir les engagements en matière de nutrition infantile convenus dans chacune de leurs régions. Toutefois, pour atteindre ces objectifs, la participation d’une série d’acteurs institutionnels et sociaux, tels que les organisations de jeunesse, était nécessaire.

Un organe de coordination est également nécessaire dans chaque région, avec une assistance technique fournie par le gouvernement central et d’autres acteurs partageant la responsabilité en matière de développement humain. Ensemble, ils ont assumé la responsabilité de la coordination et du suivi de la mise en œuvre des activités visant à prévenir et à réduire l’anémie dans chaque région. C’était initialement un défi pour l’IDI, car il fallait la participation de différentes institutions gouvernementales, d’Organisations de la société civile (OSC) et du public.

À propos

  • 100 % des gouvernements régionaux ciblés ont mis en place des plans de mise en œuvre
  • L’ASC a créé une plateforme d’apprentissage virtuelle suite à l’épidémie de COVID-19

Principaux résultats et impact

Le projet du Fonds commun a identifié des lacunes dans les capacités, ainsi que dans l’assistance technique dont les organisations de jeunesse avaient besoin pour s’assurer qu’elles pouvaient participer efficacement aux plateformes régionales.

Avec le soutien du Fonds commun, l’ASC a établi un rôle pour les organisations de jeunesse dans le contrôle de la conformité des gouvernements régionaux. Leur participation, ainsi que les engagements des gouvernements régionaux, ont été formalisés dans les accords de gouvernance 2019-2022.

L’IDI a eu un effet catalyseur dans le suivi des investissements publics dans la lutte contre la malnutrition au Pérou. Non seulement elle a concrétisé un moyen pour les jeunes de participer, mais elle a également démontré la nécessité d’une assistance technique au niveau infranational pour le suivi des investissements.

Les gouvernements régionaux ont collaboré pour remplir leurs engagements en matière de nutrition sous la forme de règlements, qui ont joué un rôle dans le plan multisectoriel de lutte contre l’anémie (PMLCA). En mars 2020, 100 % des gouvernements régionaux ciblés avaient mis en place des plans de réalisation du PMLCA et appliquaient les engagements du PMLCA.

Avec l’apparition de la pandémie de COVID-19, le Fonds commun a permis à l’ASC de créer une plateforme d’apprentissage virtuelle pour la formation des organisations de jeunesse. Cela leur a permis de mener des actions de sensibilisation et de suivre les engagements pris par les gouvernements infranationaux.

L’ASC a élaboré des plans de communication et des messages clés qui démontrent le rôle des femmes dans la nutrition des enfants. L’importance d’une responsabilité partagée entre les hommes et les femmes en matière de nutrition infantile a également été promue, notamment par le biais de la plateforme d’apprentissage virtuelle et des ateliers de formation en classe.