Philippines

Contexte

Officiellement créée en 2017, l’Alliance de la société civile (ASC) SUN Philippines, ou ASCSUNPH, est dirigée par la Coalition philippine des défenseurs de la sécurité nutritionnelle (PHILCAN). En tant qu’organe directeur, la PHILCAN coordonne les efforts des acteurs de la société civile pour améliorer les programmes et les politiques de nutrition dans le pays.

Alors que les programmes spécifiques à la nutrition sont gérés par le ministère de la santé, les programmes relatifs à la nutrition restent en souffrance dans les agences qui ne sont pas axées sur la santé. Il est apparu que ces agences n’avaient pas les connaissances et/ou les capacités nécessaires pour concevoir et mettre en œuvre un plan de nutrition véritablement multisectoriel. Le système de gouvernement décentralisé a également entravé l’adoption de programmes de nutrition au niveau local.

À propos

  • L’ASC a fourni une assistance technique au gouvernement sur la production alimentaire communautaire
  • Plus de 1 200 personnes ont reçu une formation en nutrition ou sur des sujets liés à la nutrition

Principaux résultats et impact

Le réseau de nutrition ASCSUNPH et PHILCAN a rassemblé des organisations de sécurité alimentaire et de nutrition et le projet de Fonds commun a fourni une série d’avantages, tels que la disponibilité de ressources suffisantes, l’identification de domaines de convergence et de mécanismes pour soutenir l’engagement avec le gouvernement.

L’ASC a fourni une assistance technique sur la production alimentaire communautaire sensible à la nutrition au programme de potagers communautaires du ministère de l’agriculture. Le projet vise à accroître la sécurité alimentaire dans les zones urbaines et rurales en améliorant les sources locales de nourriture de qualité et abordable. Le groupe cible du projet est constitué de membres de la communauté vulnérables sur le plan nutritionnel, tels que les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de cinq ans et les personnes âgées.

L’ASC a également fourni une assistance technique lors de la rédaction de diverses politiques, notamment les lignes directrices du ministère de l’éducation sur un modèle intégré de nutrition scolaire, la circulaire du mémorandum conjoint sur la mise en œuvre du programme national de supplémentation diététique avec des actions axées sur la nutrition, et un guide technique sur la production alimentaire dans les centres de développement de l’enfant.

Au total, 1 154 femmes et 62 hommes ont reçu une formation en matière de nutrition, de jardinage, de production alimentaire ou de gestion financière des ménages, grâce à un groupe d’organisations membres de l’ASC. Les membres de l’ASC ont également plaidé en faveur d’activités sensibles à la nutrition, telles que les jardins alimentaires communautaires et l’éducation nutritionnelle.

L’ASC est représentée au sein du Groupe de travail technique sur les Programmes axés sur la nutrition. Elle fournit des orientations et un suivi, et incite les différentes agences gouvernementales à investir et à intégrer la nutrition dans leurs programmes. Au niveau infranational, les membres de l’ASC sont activement impliqués dans les comités régionaux de nutrition, où les programmes de déploiement sont conçus et approuvés.

L’ASC a également envisagé des partenariats potentiels avec des agences des Nations Unies soutenant le programme SUN – par exemple, l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial – et des partenaires du secteur privé.