Tanzanie

Contexte

Enregistrée en 2013, l’Alliance de la société civile (ASC) SUN de Tanzanie – le Partenariat pour la nutrition en Tanzanie (PANITA) – compte parmi ses membres plus de 300 Organisations de la société civile (OSC) locales et internationales couvrant l’ensemble du pays.

L’objectif du projet de Fonds commun du PANITA était d’augmenter les ressources allouées à la nutrition, car le taux de décaissement des fonds alloués était auparavant faible.

À propos

  • L’ASC a contribué au développement du PNN et du NMNAP
  • Une analyse budgétaire de l’ASC a révélé un financement insuffisant pour le NMNAP

Principaux résultats et impact

Le PANITA a été représenté au sein de divers mécanismes et plateformes chargés de faire progresser le programme de nutrition en augmentant le nombre de ses membres ; quelque 346 organisations membres de la société civile siègent au Comité directeur de haut niveau sur la nutrition, qui supervise officiellement les activités du Mouvement SUN en Tanzanie.

Le PANITA a été entièrement impliqué dans le développement du Plan national de nutrition (PNN) et du Plan d’action national multisectoriel de nutrition (NMNAP, pour « National Multi-sectoral Nutrition Action Plan »).

Le Fonds commun a permis à l’ASC de soutenir l’utilisation du Cadre commun de résultats, de ressources et de responsabilité et de garantir un PNN dont le coût a été évalué, en aidant tous les conseils à aligner leurs plans de nutrition infranationaux sur celui-ci. L’ASC et d’autres parties prenantes ont entrepris une analyse budgétaire, constatant que le PNMN ne disposait pas d’un financement suffisant pour tenir compte de la nutrition, tandis qu’un examen à mi-parcours en 2019 a révélé la faiblesse des dépenses publiques du PNN par rapport aux dépenses des donateurs.

Cependant, les engagements du gouvernement, par le biais de directives budgétaires nationales aux conseils de district, ont fourni une base solide pour la mobilisation des ressources infranationales et ont fait passer le taux de décaissement de 22 % à 45 %.

Des réunions infranationales de pré-planification et de budgétisation ont été organisées pour les administrations régionales et les gouvernements locaux afin d’améliorer la conception, la planification et la budgétisation des activités de nutrition par les conseils infranationaux avant l’exercice 2020-2021.

Le PANITA a renforcé la capacité de la Tanzanie à traduire l’engagement politique en résultats, en travaillant en étroite collaboration avec les champions de la nutrition lors de la publication du Second plan stratégique 2020-2025, notamment le Groupe parlementaire sur la nutrition, la Sécurité alimentaire et les droits de l’enfant.

Le voyage parlementaire sur le terrain organisé avec l’aide du Fonds commun a permis de présenter au parlement des mesures ambitieuses, telles que le financement de la nutrition au niveau du conseil. Ces mesures comprenaient la réservation de fonds pour la nutrition dans les budgets approuvés, et l’adoption de politiques et de lois rendant obligatoire l’allocation de fonds pour la nutrition sur la base d’un pourcentage donné des revenus collectés localement.