Améliorer l’égalité des genres

Le Fonds commun du Mouvement SUN est un mécanisme important pour mettre en œuvre la Stratégie et feuille de route du Mouvement SUN 2016-2020. Les subventions accordées par le Fonds commun donnent la vision du Mouvement SUN, en particulier en matière d’égalité des genres et d’inclusion de la diversité, des valeurs qui font explicitement partie de chaque projet de subvention.

Intégration du genre et de la diversité

En collaboration avec les bénéficiaires, l’équipe du Fonds commun poursuit ses efforts pour intégrer les questions de genres et la diversité à toutes les étapes du processus de subvention, notamment :

  • conception ;
  • mise en œuvre ;
  • suivi et évaluation des appels à propositions ;
  • projets retenus.

Pendant la phase de conception du projet, les candidats sont invités à mettre en évidence les activités qui profiteraient aux femmes, aux enfants et aux groupes vulnérables. Les candidatures sont encouragées à présenter une stratégie visant à intégrer les questions de genre à leur projet et à rendre compte de ses progrès.

La planification sensible au genre est connue pour être efficace dans la lutte contre les inégalités sociales qui contribuent à la malnutrition d’un point de vue juridique et structurel. C’est pourquoi l’intégration de contributions sensibles au genre dans les plans nationaux et infranationaux a été une activité essentielle des projets de la Fenêtre 1.

Faire entendre la voix des femmes

Faire entendre la voix des femmes
Il ne fait aucun doute que les femmes jouent un rôle essentiel dans la nutrition, de la production alimentaire à la préparation des aliments, et de la distribution alimentaire à la sécurité alimentaire. Si l’autonomisation des femmes grâce aux connaissances et aux compétences nutritionnelles est clairement essentielle dans l’action menée pour éradiquer la malnutrition, il est également important d’entendre ce qu’elles ont à dire, afin de trouver des solutions et de meilleures approches.

Le rôle de la société civile pour faire entendre la voix des femmes dans les plans nationaux et les pratiques à l’échelle locale ne peut être sous-estimé. Les tables rondes qui impliquent les parties prenantes et les médias servent de plateforme pour les femmes, les hommes, les populations marginalisées et les organisations de la société civile, en particulier au niveau infranational.

En 2019, avec le soutien du Fonds, les alliances de la société civile des pays SUN ont organisé de nombreuses tables rondes aux niveaux national et infranational, auxquelles une forte proportion de femmes a participé.

Changement de comportements et sensibilisation

L’inégalité de genre peut être à la fois une cause et un effet de la malnutrition. L’autonomisation des femmes et des jeunes est essentielle pour améliorer la nutrition et elle est également étroitement liée à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Malgré les efforts actuellement déployés dans le monde entier, la discrimination fondée sur le sexe reste un facteur limitant dans l’accès des femmes à la nutrition. Pour y remédier, le programme du Fonds commun a mis en œuvre un élément spécifique de sensibilisation dans de nombreux pays, dans le but de sensibiliser les femmes et les jeunes à leur droit à l’alimentation et à la nutrition.

En outre, les projets du Fonds commun ont promu l’autonomisation des femmes dans les pays SUN en soutenant des campagnes visant à faire évoluer les comportements pour sensibiliser les hommes et les femmes aux questions d’égalité des genres, de nutrition et aux pratiques alimentaires saines.

Les projets du Fonds ont systématiquement donné la priorité au travail avec les femmes dans le but d’impliquer les ambassadeurs et les principaux influenceurs qui parlent de nutrition dans les processus de prise de décision liés à la législation, à l’élaboration des politiques, à la planification et à la budgétisation. Les associations de femmes sont également des éléments clés de plusieurs associations de la société civile, et de nombreuses structures de gouvernance ont adopté des mesures favorables à l’égalité des genres.

Les actes ont plus de poids que les mots

L’intégration du genre est une dimension importante de l’approche de l’UNOPS en matière de recrutement du personnel. L’UNOPS s’emploie à améliorer la parité hommes-femmes dans ses effectifs en favorisant une culture organisationnelle inclusive.

L’UNOPS reconnaît qu’une équipe diversifiée est un atout qui l’aide à mieux répondre aux besoins et aux défis des partenaires. La plupart des membres de l’équipe de gestion du Fonds commun du Mouvement SUN sont des femmes, issues de cinq régions différentes.